Les productions de fans

 

fan-fiction

Une FanFiction est une œuvre produite par des écrivains amateurs qui reprennent les personnages, les lieux et les univers qui existent déjà. Elles sont le plus souvent courtes, mais elles peuvent parfois être développées sur plusieurs épisodes, voire plusieurs saisons.

Un phénomène qui n’est pas nouveau mais en pleine évolution 
Depuis toujours, les lecteurs se racontent des histoires, se « font des films » – on invente une histoire à propos de tel ou tel personnage. Mais les FanFictions à proprement parler se sont développées en même temps que les Fandoms – fin des années 60, début 70, elles apparaissent, encore uniquement par voie postale.

Par exemple, Marion Zimmer Bradley a commencé à écrire Darkover (Ténébreuse) à la fin des années 50, une histoire de science-fiction qui se passe sur une autre planète. En 1975 une association de fan se crée : « les amis de Darkover », avec leur Fanzine, « StarStone », en 1977. En 1992, l’aventure s’achève sur un conflit légal entre l’auteur et un fan : Marion Zimmer Bradley s’est vue interdire la publication d’un roman en raison d’une menace de plainte d’un fan qui lui aurait envoyé un texte qu’elle aurait lu et dont elle se serait inspirée. Suite à cette histoire, les lois autour du copyright se sont durcies aux Etats-Unis.

Internet est ensuite arrivé et les FanFictions ont commencé à y apparaître. N’importe qui peut publier un texte et il est possible, par exemple, de publier un texte sur Harry Potter sans avoir lu les livres et en ayant seulement vu les films.

Ensuite, on a vu d’autres formes d’écriture en ligne apparaître, qui sont davantage des fictions de l’intime, sans univers fictionnel préexistant. Ces « chroniques » publiées sur Facebook rencontrent un grand succès, surtout autour d’un public jeune et féminin qui s’y reconnait. Quand elles sont apparues, elles ont été considérées comme un phénomène marginal, elles ont subi des moqueries constantes, comme naguère les fanfictions.

Un phénomène révélateur de tendances fortes des pratiques culturelles contemporaines

La tendance à la manipulation des fictions

Il s’agit de jouer avec les fictions, avec un désir de manipulation littéral des fictions. La vente de figurines a totalement explosé, notamment auprès des jeunes adultes, et cela relève aussi d’une pulsion de collectionneur et de volonté de les tenir, de les manipuler.

Les personnages sont centraux dans les FanFictions. On manipule des personnages, et on se rend compte que c’est le désir de faire vivre des choses à nos personnages qui est central. Souvent, la focalisation est interne ou à la première personne, le but étant de faire ressentir la vie sentimentale et/ou érotique.

La gratuité

Financièrement et légalement, les FanFictions sont disponibles gratuitement et en dehors du droit.

La publication sur internet permet à n’importe qui de devenir écrivain, ce qui désacralise ce titre. Désormais, les fans créateurs et les créateurs eux-mêmes peuvent être dans une grande proximité.

Le modèle qui s’impose est celui de l’échange gratuit. En contrepartie, les fans donnent aussi : ils partagent les créations, participant ainsi à la réussite des univers de fictions.

Les auteurs de FanFiction adoptent une posture très distanciée de leur activité. Les auteurs ne se prennent pas au sérieux. Ça permet de parler de soi sans directement le faire, ça ouvre des actes de paroles.

La communauté

Les fans assument différentes fonctions au sein de la communauté, comme celle de bêta-lecteur qui fait d’un fan le premier lecteur d’un texte avant sa parution pour qu’il corrige ou donne des conseils à l’auteur. La plupart des bêta-lecteurs sont eux-mêmes des auteurs de FanFiction reconnus.

Les retours sont très importants et prennent la forme des reviews, commentaires à portée évaluative. Il n’est pas obligatoire mais fait partie des codes. Les lecteurs qui ne réagissent pas sont qualifiés de lecteurs fantômes. Elles sont très courtes et très positives. Les chapitres se terminent souvent par une demande de critique de la part de l’auteur. Plus un texte dispose de commentaires, plus il est visible et donc il est beaucoup plus susceptible d’être lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *