Du coté des jeux

Les RP (Role playing ou jeux de rôle)

Les jeux de rôle permettent à chacun de jouer un rôle. En effet le joueur se met à la place d’un personnage et  adopte son point de vue  et ses compétences. Durant un sketch ces jeux de rôle peuvent s’appliquer comme une pratique thérapeutique ou psychodrame.

Nous pouvons trouver différents type de Role Playing. En effet il y a :

Les JDR (en anglais RPG : Role playing game) « sur table » ou « papier »

Ce sont les premiers jeux de rôle à apparaitre. Ces jeux consistent à jouer dans un univers précis, dans des limites de règles qui déterminent leurs possibilités d’action. Une équipe de joueur se réunit autour d’un meneur de jeu et ensemble ils font vivre un scénario en interprétant des personnages dotés de caractéristiques. L’histoire se raconte et se joue, il y a un  mélange de  narration et de jeu à travers des objectifs et des situations données. Ici les jeux de rôle interviennent pour individualiser les enjeux, puisqu’on décide de jouer un seul personnage avec ses caractéristiques  propres. Il s’agit avant tout d’un loisir marginal au niveau de sa visibilité social. En effet, ces jeux se jouent clos, il faut être ensemble dans une même pièce.

Les RPG « textuel », ou « écrit », ou « littéraire »

Ici nous nous trouvons dans une dimension d’improvisation collective autour d’un canevas. Ils sont très souples et se jouent derrière l’écran et selon des configurations mobiles.  Ils sont entièrement écrits et apparaissent au début des années 2000 sur forum. Les joueurs inventent leurs personnages, écrivent leurs histoires et les font interagir et  vivre des aventures en commun à travers des dialogues. On pose un cadre narratif qui reste ouvert et les joueur sont invités à se répondre les uns aux autres

Les joueurs sont joueurs, lecteurs et auteurs. Il y a un thème, un genre (background) et une atmosphère qui fait appel à des références littéraires, ainsi que des faits historiques. Chaque joueur incarne un personnage en créant des récits de longueur variable, qui vont s’insérer dans une trame mise en place par un meneur de jeu ou un autre joueur. Le joueur va parler pour son  personnage, il doit suivre un modèle de présentation à travers  une fiche de personnage et doit choisir un avatar qui doit avoir un style particulier en fonction du forum. C’est les administrateurs qui vérifient si la personne correspond à ce qu’ils veulent accueillir parmi leur communauté Il est uniquement question de personnages et pas de joueurs.  Il y a aussi une partie hors-jeu du forum qui permet aux joueurs d’interagir en tant que joueur et de discuter entre eux et faire connaissance. C’est un espace de socialisation.

Transgraph raconte l’histoire d’une intelligence artificielle qui s’appelle Eve (Il s’agit de la meneuse de jeu) qui nous connecte au transgraph et nous permet de changer l’histoire en prenant certaines dates clés. Nous commençons en 2022 puis nous pouvons repartir dans le passé.

43

Les GN (Grandeur Nature) ou Larp (live action role playing)

Ce sont des successeurs de RP. Il s’agit d’un jeu qui se  déroule en extérieur et qui rassemble des  dizaines voire des  centaines de  personnages autour d’un scénario de jeu. Il y a une importance substratextuel  Il y a des codes narratifs partagés (code de fantasy ainsi que  des historiques du personnage qui décrivent qui est le personnage qui sera joué.) Lorsque tous les historiques sont réuni il y a un affinage de  scénario afin d’inclure tous les participants. Il n’y a pas de public, il s’agit d’une rencontre semi scénarisée. Contrairement au RP les GN ont une liberté de scénarisation plus grande.

image 2

Les ARG (Alternate Reality Games)

Un contrat paradoxal : « This is not a game »

On parle aussi de pervasive gaming (jeu « invasif »). Ce sont des jeux qui reposent sur un contrat où ils affirment ne pas être des jeux. Ce sont des jeux dont la particularité est de s’immiscer dans le réel quotidien pour proposer une autre version de la réalité. Les participants jouent  à ne pas jouer. Il y a de nombreux aller-retour en le réel et le virtuel. Le monde que veulent créer les ARG englobent la réalité et le quotidien.

Ici les meneurs de jeu s’appellent les Puppet masters ils compliquent ou facilitent la tâche des joueurs et les manipulent.

C’est un jeu qui demande la mise en œuvre d’une intelligence collective. Il y a une communauté de joueurs qui doivent être ensemble pour réussir à  percer les énigmes et les codes mis en place par le meneur. Ce sont des énigmes ludiques qui ne sont jamais dénoncées comme telles. À  aucun moment il n’y a de reconnaissance de fictionnalité dans le jeu. Tous les indices se présentent sur internet comme des faits, des choses que l’on trouve. Tout doit faire semblant d’être vrai. Il y a un ensemble d’extensions narratives employées sur plusieurs plateformes narratives. Il s’agit de reconstruire une narration éclatée. Le  rôle  des joueurs  est de trouver des éléments. Il y a une accentuation de  la présence de cet autre monde qui brouille les frontières entre fiction et réalité.

  • The Beast (jeu crée autour du film IA de Spielberg)
  • The Lost Experience (inspiré de la série tv Lost)
  • Why so serious ? Il s’agit de l’ARG promotionnel créé pour la sortie du film The Dark Knight par 42 Entertainment. 10 millions de joueurs dans 75 pays ont suivi ou joué à cet ARG en 2008.

imIl a pour objectif de raviver l’intérêt des fans et de remobiliser une communauté en leur  présentant l’intrigue (Le Joker vs Harvey Dent à Gotham City) en attendant la sortie du film. On donne une réalité tangible à Gotham City en mettant à profit des lieux réel comme terrain de jeux (Ici New York). Les joueurs centralisent les étapes des jeux sur le site why so serious redux qui donne accès à  des liens vers des sites miroir. On reconstruit le  modèle de la grande opposition du film tout au long du jeu. Les joueurs  doivent choisir un camp (soit celui du joker et braquer une banque ou s’allier a Harvey pour sauver Gotham).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *