E-learning et objets connectés : une fusion novatrice pour les entreprises ?

Avec l’avènement de l’informatique et des nouvelles technologies, les méthodes d’apprentissage et de formation se développent. C’est ainsi que l’on a vu arriver, à la suite de la formation par courrier postale et celle par radiophonie, une nouvelle formation à distance : le e-learning.

Comment le numérique tend à favoriser et à recréer les échanges de connaissances ? Et pourquoi les entreprises devraient-elles s’emparer du e-learning ?  

e learning
©Articulate

Un apprentissage connecté…

« Utilisation des nouvelles technologies du multimédia et de l’Internet afin d’améliorer la qualité de l’éducation et de la formation à travers l’accès à distance à des ressources et des services, ainsi qu’à des collaborations et des échanges ».

De par sa définition, l’e-learning est une nouvelle approche pédagogique qui emploie des méthodes ludiques et interactives pour favoriser l’apprentissage. Elle implique alors trois facteurs communs à tout module e-learning: un support, un formateur (présent ou non) et un apprentissage.

Cependant, l’e-learning reste une notion vaste. Et lorsque l’on parle de ce sujet, il faut en premier temps faire la différence entre le e-learning synchrone (qui induit la présence d’un professeur ainsi que des jours et horaires fixes) et asynchrone (durant lequel l’apprenant se forme seul, quand il le souhaite). Dans un second temps, il est nécessaire de cibler les différents type d’apprentissages proposés par le e-learning : le cours en ligne fermé (que l’on paie et qui assure un suivi à distance par un professeur), le cours en ligne ouvert (qui est aussi à distance mais qui demande de l’autonomie de la part de l’apprenant), la bibliothèque numérique (ouverte à tous, permettant à l’apprenant d’y piocher ses informations) et le « blended learning » (qui combine un apprentissage à distance et un apprentissage en présentiel).

Dans chacun de ces cas, il ne faut pas oublier que l’outil principal reste le numérique. L’apprenant n’a accès au module de e-learning que s’il se connecte avec son ordinateur, sa tablette ou encore son portable. Il a ainsi accès aux cours, quizz, vidéos… Lui permettant aussi, dans le cas du cours en ligne fermé, de communiquer et d’interagir avec son professeur et les autres élèves du module.

… qui se transforme au service des professionnels

Dans le panel d’avantages et d’inconvénients que produit le e-learning, comme son accessibilité mais aussi la mise de côté de certaines disciplines (notamment celles pour lesquelles l’enseignement pratique est primordiale), il est intéressant de se concentrer sur les entreprises, lesquelles auraient comme avantages le rafraîchissement de leurs connaissances, l’assurance de leur compétitivité mais aussi la réduction de leurs coûts de formations.

En effet, cette méthode de formation semble les attirer puisque d’après le baromètre Cégos de 2015, 49% des salariés européens auraient déjà suivi des formations à distance, et 84% des DRH axeraient désormais leurs formations vers la digitalisation.

En pleine diversification, le e-learning est alors l’outil à utiliser pour les entreprises et à modeler à leur service, comme l’a fait la start-up rennaise Klaxoon avec la création de deux objets connectés : la Klaxoon Box et la Klaxoon Loupe. Créée dans le but de dynamiser les réunions, formations et colloques mais aussi pour permettre l’échange d’idées, chaque participant peut se connecter (avec ou sans réseau) à la Box et ainsi avoir accès aux quizz et sondages du formateur ou chef de réunion.  Il en est de même pour la Klaxoon Loupe qui, reliée à n’importe quel écran, favorise la créativité en y projetant différents contenus : ceux mis par le formateur et ceux déposés par les apprenants. Ces deux outils pourraient alors très avantageusement remplacer le PowerPoint très prisé en réunion mais qui n’attire pas assez l’attention.

« Nous avons souhaité bousculer le e-learning en proposant des formats plus vivants et plus adaptés au rythme de la vie professionnelle. » (Matthieu Beucher)

En associant l’électronique et l’apprentissage, le e-learning a récréé les échanges de connaissances mais aussi leurs approches. Tout le monde peut désormais suivre des cours de langue ou encore s’inscrire à une formation à distance. Cela sans se déplacer, et en restant connecté !

En dehors du domaine des entreprises, le e-learning attraie de plus en plus de personnes. C’est pourquoi, innover cette manière d’apprentissage en l’associant à l’internet des objets est une idée novatrice.

Cette méthode d’apprentissage telle qu’on la connait aujourd’hui, héritière de trois anciennes formations à distance (par courrier postale, par la télévision et par l’informatique) n’a donc pas fini d’évoluer ! Et cela dans plusieurs secteurs, aptes ou non à l’accueillir comme ceux des métiers manuels et des écoles primaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *