Le e-learning constitue-t-il une approche pédagogique pertinente ?

De plus en plus, le e-learning s’est développé dans les sphères privées et publiques, que ce soit dans les écoles ou dans les entreprises. Cet enseignement permet de suivre une formation à distance, sans obligatoirement devoir faire intervenir un formateur et ce, grâce à des plateformes et des supports en ligne à condition d’avoir une connexion Wi-Fi.

e-learning

Une nouvelle façon d’apprendre

Cette nouvelle pratique permet de s’adapter au rythme de l’apprenant. Nous savons aujourd’hui qu’une information est plus facilement assimilée lorsqu’elle est présentée sous la forme d’une image. De ce fait, des graphistes élaborent des cartes géographiques, des schémas afin d’être mis à disposition des écoles où les professeurs peuvent les utiliser comme supports interactifs pour enrichir le contenu de leurs cours.

Le site Patschool, édité par la société Cshort et lancé en 2013, permet d’apprendre le français et les mathématiques aux élèves de quatre à huit ans tout en s’amusant. L’avantage de ce type d’enseignement est que le feedback de leurs réponses leur sont automatiquement envoyés selon leur profil.

Ce type d’apprentissage permet à l’élève en difficulté de ne pas abandonner ou de subir les moqueries de ses camarades lors d’une éventuelle prise de parole et de progresser à son rythme.

Une étude publiée dans le Journal du Net montre que 67% des entreprises françaises utilisent la formation e-learning pour former leurs employés. Également, 39% des compagnies interrogées se disent peu ou moyennement satisfaits de cette technique d’apprentissage, contre 61% satisfaits ou très satisfaits.

Si l’e-learning intéresse autant les entreprises, c’est parce qu’il comporte de nombreux avantages comme le montre le site awt :

  • L’accessibilité temporelle et géographique : l’apprenant peut à tout moment et n’importe où il se trouve, à condition d’avoir une connexion Internet, accéder à la plateforme et se former.
  • L’accessibilité culturelle : l’apprenant peut optimiser ses connaissances peu importe son niveau puisqu’il progresse à son rythme en recommençant la session, par exemple.
  • L’accessibilité économique : l’apprenant améliore ses compétences à moindre coût étant donné que c’est l’entreprise qui paie pour la formation de ses employés. Outre le prix élevé pour l’employeur, celui-ci voit baisser ses coûts de l’intervention d’un formateur, de la location d’une salle, du matériel adéquat, mais aussi d’un gain de temps des salariés pour effectuer d’autres tâches.

Un système pas si performant que ça !

Bien que le e-learning présente de nombreux avantages, il comporte des inconvénients. En effet, l’un des problèmes majeurs, que ce soit dans les établissements scolaires ou dans le domaine professionnel, est l’isolation puisque l’apprenant se retrouve seul face à son ordinateur. De plus, pour pouvoir pratiquer le e-learning chez soi, il faut être extrêmement rigoureux car la non présence d’un formateur ou d’un cadre professionnel peut entrainer une baise de motivation. Peuvent se présenter aussi les contraintes familiales : il n’est pas toujours pratique et facile de s’accorder du temps lorsqu’il faut s’occuper des tâches du quotidien puisque le temps de repos est prévu à cet effet.

Certes, le contenu est créé pour favoriser au maximum l’optimisation des connaissances des élèves grâce à une correction et des conseils adaptés en cas d’échec, mais étant donné que le contenu est déjà établi, il se pourrait qu’un élève ne comprenne pas les indications données par la plate-forme.

Une autre contrainte vient s’ajouter aux autres : le travail manuel. En effet, celui-ci a besoin d’être pratiqué pour pouvoir être exécuté convenablement. Prenons le cas d’un mécanicien automobile. Pour changer une vitre, il faut démonter la portière, bien placer la vitre, etc. Cela demande un travail d’une extrême précision. Une simple formation e-learning ne permet pas de l’effectuer.

En somme, le e-learning présente des avantages et des inconvénients aussi bien dans le domaine public que privé. Il est, certes, avantageux pour les professeurs qui souhaitent enrichir leurs cours et entrainer leurs élèves mais peut aussi engendrer des limites telles que : la non compatibilité avec les travaux manuels, la non présence d’un formateur, le coût excessifs de la fabrication des plates-formes. Il reste donc des progrès à faire pour améliorer ce système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *